Opterez-vous pour une éolienne horizontale ou verticale ?

Pendant longtemps, l’humanité utilise la force du vent. Les moulins à vent et les voiliers sont connus par beaucoup de personnes. En ce moment, l’éolienne n’a pas perdu de sa pertinence, car avec elle, vous pouvez faire de l’électricité gratuite.

Quels sont les différents types d’éoliennes?

Il existe de nombreux types d’éoliennes sur le marché. L’éolienne peut avoir un axe de rotation horizontal ou un axe de rotation vertical. Lors du choix d’une éolienne, il convient de prendre en compte non seulement son type, mais également de nombreux autres paramètres. La structure même de l’appareil et la hauteur du mât sont très importantes. C’est similaire avec le nombre et le type d’éoliennes. Une attention particulière doit être portée au diamètre du rotor et à la position de son axe de rotation. Il en va de même pour la puissance de la turbine et la courbe de puissance. Mais que choisir : éolienne horizontale ou verticale ?

Axe de rotation horizontal

Choisir entre éolienne horizontale ou verticale est une affaire technique. Pour sa part, la première est l’éolienne la plus reconnaissable de toutes. Il s’agit d’une conception classique où les hélices tournent sur l’axe horizontal de rotation et l’aileron arrière détermine la direction du flux du vent. Le ballast fournit toujours l’orientation optimale dans la direction du vent entrant. Cependant, ils nécessitent un emplacement et un placement appropriés. L’éolienne doit être sur un mât de 6 à 8 mètres de haut. Les éoliennes à axe horizontal de rotation n’émettent pas de bruit et ne provoquent pas de vibration lors du fonctionnement de l’installation sur les bâtiments, ce qui est important pour l’environnement.

Axe de rotation vertical

Les éoliennes à axe vertical de rotation sont beaucoup moins populaires. C’est une structure où les pales tournent autour de la turbine dans l’axe de rotation vertical. Ce type de rotor se caractérise par une efficacité inférieure à celle de l’axe de rotation horizontal, mais grâce à sa conception, il n’est pas aussi sensible au lieu d’installation et peut-être monté par exemple sur le toit du bâtiment. Cela facilite grandement le choix du site d’installation. Pour une éolienne avec un axe de rotation vertical, le choix n’est pas compliqué. L’installation peut être effectuée à la fois sur le mât et sur le toit du bâtiment, mais il convient de s’assurer que l’emplacement dispose des courants d’air appropriés. Bref, quel que soit le type, éolienne horizontale ou verticale, l’avis d’un expert est toujours la bienvenue.

Quelles sont les différentes étapes d’une installation de panneaux solaires ?
Economie d’eau : comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?