Mode éthique et vêtements éco-responsables

Mode éthique

Aujourd’hui, comme jamais, voici un moyen pour préserver la planète : l’achat de vêtements à la mode éthique et l’éco-responsable. La mode conventionnelle, qui est connue de tous, provient d’industrie polluante. D’ailleurs elle-même placée deuxième sur la liste de destructeurs d’environnement. En plus d’être un nouvel art de vivre, vous pouvez aussi sauver le monde en consommant des produits écologiques.

Les aléas de la mode actuelle

En tant que deuxième industrie la plus polluante au monde, l’industrie de la mode consomme environ 7 200 litres d’eau pour produire des jeans, et en raison du rejet de déchets toxiques dans l’eau, les émissions de dioxyde de carbone sont également élevées. Un rapport annuel montre que l’industrie textile consomme 93 milliards de mètres cube d’eau chaque année et consomme une grande quantité de coton. Les pesticides et les engrais pour coton polluent l’environnement. Le pétrole est également utilisé comme matière premier car il est utilisé pour produire des fibres synthétiques et des colorants. Cependant, comme nous le savons tous, le pétrole est une ressource non-renouvelable. Cependant, le système de la fast fashion est le fléau le plus inquiétant, car il s’agit de la production en série de vêtements. Aujourd’hui, près de 100 000 millions de vêtements, sont vendus chaque année. C’est un système très défavorable pour la terre. La consultation sur le blog lifestyle permet d’être plus respectueux de l’environnement en matière de consommation vestimentaire. Pour en avoir plus d’information, veuillez cliquer ici www.l-inventaire.com

Pourquoi opter pour la mode éthique ?

Généralement, les saisons automne-hiver et printemps-été définissent l’année mode. Actuellement, les marques qu’ils produisent atteignent pas moins de 80 milliards de vêtements l’année, soit 40 collections. Ceci est nommé fast fashion. Et chacun commence à réaliser l’impact direct qu’apporte la fabrication conventionnelle sur l’environnement. Puisqu’il en va du bien-être et de la santé. Bon nombre d’individus portent plus d’habits, en y imposant le moindre prix. D’ailleurs, quelques analyses démontrent que la consommation en nombre de pièces a augmenté d’environ 35 %, de 1990 à 2008. Les armoires croulent dans certaines villes de l’Europe. Tout cela est dû au fait que les chaînes spécialisées (autrefois, actionnaires dans l’ombre) atteignent aujourd’hui 40 % du chiffre d’affaires de l’habillement. Pas étonnant que la durabilité d’un vêtement équivaut à son prix. D’un autre côté, existe le slow-fashion ou mode éthique, une mode assez chère, pas trop tendance. Cependant, leurs producteurs ont pour objectif d’appuyer la préservation de l’écologie. Bien qu’elle ne soit pas assez intéressante, cette mode se concorde également avec le développement du mode de vie. Sachez que c’est la raison ultime qui pousserait à se tourner vers un blog lifestyle éthique est de retrouver la conscience.

L’éco-responsabilité

Ceci concerne certains engagements, démontrant aux consommateurs que la production de vêtements éco-responsable répond très bien à la protection de l’environnement. D’abord, l’engagement social consiste à garder le respect des droits fondamentaux du travail, pour la fabrication de vêtements. Certaines marques s’engagent pour mieux. Puis, il y a l’engagement environnemental. Il concerne les matières constituant chaque vêtement (90 % de contenu éco-responsable). Le dernier engagement réside sur la transparence. Les marques doivent reconnaître ses points d’amélioration et ses qualités. Pour ce qui est de la vérification, les marques soulignent leurs produits sous la labellisation, collaboration avec des associations tels que l’ONG’s, et d’autres professionnels du secteur. D’autre part, des producteurs forment leur comité d’éthique qui modifie et valide le processus de sélection. Tout compte fait, sachez que l’existence du slow fashion apporte de bonnes intentions pour l’humanité. Les producteurs ont donc pour objectif de sauvegarder les écosystèmes et la planète. D’autant plus qu’il est désormais possible de fabriquer autrement les vêtements. Ceci avec l’emploie de matières premières naturelles ou biologiques, recyclées et aussi à démarche éco-responsable lors des processus de transformation. Le blog lifestyle conseille aussi ses lecteurs à opter pour les marques adoptant le Slow Fashion, car il sait l’impact de ces dernières sur l’environnement.

Comment la surpêche menace les océans ?
S’inscrire dans une école de développement durable à Paris