Economie et écologie : nos conseils pour installer des toilettes sèches chez soi

Les toilettes ont été conçues dans le but d’améliorer le niveau d’hygiène de chaque foyer. Nonobstant, pour des raisons liées à des problèmes économiques ou à des convictions culturelles très prononcées, les toilettes sont diversifiées. Par ailleurs, l’émergence du concept de développement durable réorganise les priorités et modifie toute habitude pouvant incliner dans la surconsommation. Installer des toilettes sèches, dans chaque maison fait partie des modifications apportées, afin de préserver l’environnement de tout abus de consommation.

Qu’est-ce que les toilettes à litière biomaitrisée ?

Les toilettes à litière biomaitrisée, plus communément connues, par toilettes sèches sont des petits coins consacrés à la défécation et aux urines. Seulement, elles ont été échafaudées à des fins purement écologiques. En effet, ses toilettes écologiques se manifestent comme une forme de rébellion contre l’usage excessif d’une des ressources naturelles, l’eau. Effectivement, ce choix a amélioré la répartition des ressources naturelles avec une économie d’eau allant presque à 20%. Egalement, elles œuvrent dans l’écologie par le biais du recyclage. Le compost recueilli par ces toilettes peut faire l’usage d’engrais, de par la quantité d’azotes et de phosphores restant dans les selles compostées. À savoir, il existe 2 types de toilettes à compost : les toilettes à sciures et les toilettes à séparation d’urine.

L’installation des toilettes à sciures 

Les toilettes à sciures consistent à amasser dans un seul réceptacle les urines et les fèces. Installer des toilettes sèches unitaires chez soi commence par la conception du port du contenant et du plateau d’assise adaptés à votre taille et votre fessier. Ensuite, continuez avec la mise en place du seau dans le port du contenant. Après, disposez 3 cm à 4 cm de compost au fond du contenant pour ne pas le tâcher. La chasse d’eau, de son côté, sera remplacée par une boîte à sciures, ayant la même taille qu’une chasse d’eau classique. Finalement, il ne reste plus qu’à placer la lunette pour un confort des fesses lors de l’acte crucial.

L’installation des toilettes avec séparation

Une toilette à séparation d’urine, de par son nom, consiste à séparer le réceptacle de l’urine et des fèces. Installer des toilettes sèches avec séparation commence, à priori, par placer le port du contenant et le plateau d’assise. Ensuite, ce contenant sera divisé en deux : la première partie en avant, pour le réservoir d’urine, et la deuxième partie pour le contenant des déchets solides. Finalement, poser une lunette facilement nettoyable, afin de rediriger les urines et les déchets solides. Les toilettes à composts avec séparation sont, le plus souvent, déjà prédisposées dans certains magasins de bricolage. Dans ce cas, installer des toilettes sèches n’exige plus qu’un bon suivi des indications de montage.

Mode éthique et vêtements éco-responsables
Comment la surpêche menace les océans ?